Réussir sa cohésion d’équipe grâce à l’appreciative Inquiry

accomplishment achievement adult african
Concevoir et bâtir l’avenir collectif sur la base de ses succès

L’être humain a ceci de particulier qu’il apprend de ses expériences, positives ou négatives, pour s’améliorer.

Face à des décisions stratégiques, on a souvent tendance à se projeter exclusivement dans l’avenir, à bâtir des plans, échafauder des méthodes, en oubliant souvent le fondement de cet avenir proche ou lointain : le passé.

L’Appreciative Inquiry, méthode de conduite du changement basée sur l’expérience positive

Aussi, l’appreciative inquiry est la méthode qui permet au manager et son équipe de se positionner face à un objectif managérial, dans un premier temps, puis d’équipe, dans un second temps, en s’appuyant sur les expériences et compétences de chacun.

Cette méthode positive permet à chaque pierre de l’édifice collectif de s’insérer en fonction de ses capacités et aspirations, de façon volontaire, sans le forcing de l’objectif imposé, dont on connait les ravages sur le plan des risques psychosociaux.

Ainsi, l’objectif managérial devient celui de l’ensemble de l’équipe, qui travaille de façon volontaire, en mettant ses points forts au service de l’objectif commun.

Basée sur une méthode de conduite du changement qui a vu le jour à la fin des années 1980 aux Etats-Unis, au sein de l’Université Case Western Reserve University de Cleveland. L’’AI s’y est largement répandue de 1990 à nos jours, et rayonne sur les cinq continents. Elle a été créée par le Professeur David Cooperrider, Dr en psychologie des organisations, et ses collaborateurs.

L’ Appreciative Inquiry marque une rupture avec l’approche traditionnelle par la résolution de problèmes pour centrer l’attention et faire reposer le changement sur les réussites, les acquis et les énergies positives de l’entreprise, ceci selon une méthodologie précise. Les applications de l’Exploration Appréciative sont nombreuses ; elles vont du diagnostic social ou organisationnel, à la cohésion d’équipe jusqu’à l’innovation pour une meilleure organisation.

Valorisation des qualités individuelles et développement de l’estime de soi

L’expression « Appreciative Inquiry » pourrait se traduire par recherche/étude d’estime/de valeur. Et, en effet, contrairement aux méthodes jusqu’ici employées pour lancer un nouveau projet, le diagnostique posé va prendre un tournant radicalement opposé. La méthode SWOT, la plus fréquemment enseignée dans les grandes écoles, s’appuyait sur l’études des Forces/Faiblesses, Menaces/Opportunité, pour établir un plan d’actions souvent correctives, rarement positif, dans l’esprit des tenants du projet, qui se sentaient menacés dans les circonstances d’audits, essentiellement tournés vers la résolution de problèmes. Ce qui impliquait une source de stress inutile en amont d’un projet, dans un premier temps, puis des réactions défensives face la recherche des responsables des problèmes. Afin d’éviter tout risque d’être pointé du doigt, les collaborateurs finissent par refreiner leur créativité, ce qui a un impact direct sur l’innovation dans les méthodes et fait chuter l’enthousiasme, la motivation au travail et la confiance en soi.

En bref, tout changement est vécu comme une marche forcée et risquée individuellement, et génère une résistance forte.

Avec l’ Appreciative Inquiry, les problèmes sont mis au second plan. L’approche se concentre sur les la réussite à atteindre et les solutions qui pourraient être mises à son service. Il s’agit donc de concevoir et bâtir l’avenir collectif sur la base de ses succès, et d’en rechercher les causes.

Concevoir et bâtir l’avenir collectif sur la base de ses succès

Le travail se déroule donc en trois étapes clés, suite à l’entretien avec l’équipe dirigeante, que l’on pourrait qualifier de coaching d’équipe, puisqu’à aucun moment l’intervenant ne donne des conseils ou n’ influence les résultats qui se doivent d’être ceux choisis par l’équipe : Recherche des succès individuels et collectifs, comme éléments ressources ; définition d’un futur motivant pour chacun et pour tous ; prise d’engagement et passage à l’action. Un suivi peut être assuré par une personne extérieure, avec les méthodes du co-développement et du partage d’expérience, pour entretenir le lien entre les porteurs du projet et la motivation.

graphique-AI
Source institut français d’Appreciative Inquiry

Source de lien entre le « terrain » et le « sommet », l’AI permet d’approfondir et d’expliciter, dans un premier temps, les orientations souhaitées par les porteurs du projet, ainsi que de vérifier, dans un second temps, leur cohérence avec celles des collaborateurs.

La seconde étape de la méthode comprend des interviews à deux, des échanges en petits groupes, des mises en commun, qui installent une forte participation de tous et changent radicalement les habitudes mentales précédemment vécues. La principale retombée positive en est la stimulation individuelle et le développement de la créativité.

En conclusion, cette méthode, qui a fait ses preuves dans de grands groupes, participative et constructive, se met au service du développement individuel et collectif, permet le développement de la créativité et de la confiance en soi des collaborateurs qui se sentent valorisés. Elle permet aux équipes qui l’appliquent d’atteindre leurs objectifs en éliminant les aspects contraignants du management à l’ancienne, et de développer leur flexibilité psychologique vers l’exploration positive du champ des possibles, sans se créer aucune barrière.

Rendez-vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s